Nos premières nuits furent tendres

Tes mots d’amour

Etoiles scintillantes dans les ténèbres

Comme des petits néons de fête

Résonnaient dans mon coeur

Tes bras autour de mon corps

M’enveloppaient, m’enfermaient dans une douce chaleur

J’étais tienne

M’aimais-tu alors ?

Ou dressais-tu les barreaux de ma cage ?

A quel moment l’amour s’est-il effiloché dans le sang ?

La main, tendue doucement vers ma joue, gifle

Tu murmures des insultes et tu tapes et tu cries

Grognes-vocifère-griffes-hurles-déchires-cognes

Coups de poing-coups de pied

Tu me craches dessus-pisses dessus

Roulure-salope-pute-raclure

Déchêt

Déchirée, écrasée, ballottée, dans la violence de ta folie,

J’ai peur

J’ai tellement peur

J’ai peur de toi et peur de n’être plus rien.

 

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.