L’eau du bain est parfumée

Et des pétales de roses flottent à la surface

Ma belle-mère me sèche avec une serviette de lin

J’enroule le sari autour de mon corps

Et ceint la taille avec la ceinture de mon époux

Où je glisse son peigne et son briquet

J’enfile des bracelets autour de mes poignets et de mes chevilles

Et le miroir renvoie le reflet d’une beauté digne et respectable

Alors je monte sur le bûcher

Où m’attend mon époux mort

Je m’allonge contre lui, contre sa peau froide et dûre

Je le prends dans mes bras et me prépare à manger le feu

A devenir Sativrata

Afin que la faute de sa mort me soit enfin pardonnée

L’Esprit du Sat allume le feu

Les flammes lèchent nos peaux

Ma chair n’est que douleur offerte en sacrifice

Le Sat est monté

Et m’a placée au rang de divinité

Venez, venez Mes enfants chéris

Ma souffrance ne sera pas vaine

Mon sacrifice vous protègera

De la cruauté de monde.

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votL’eau du bain est parfumée Et des pétales de roses flottent à la surface Ma belle-mère me sêche avec une serviette de lin J’enroule le sari autour de mon corps Et ceint la taille avec la ceinture de mon époux Où je glisse son peigne et son briquet J’enfile des bracelets autour de mes poignets et de mes chevilles Et le miroir renvoie le reflet d’une beauté digne et respectable Alors je monte sur le bûcher Où m’attend mon époux mort Je m’allonge contre lui, contre sa peau froide et dûre Je le prends dans mes bras et me prépare à manger le feu A devenir Sativrata Afin que la faute de sa mort me soit enfin pardonnée L’Esprit du Sat allume le feu Les flammes lêchent nos peaux Ma chair n’est que douleur offerte en sacrifice Le Sat est monté Et m’a placée au rang de divinité Venez, venez Mes enfants chéris Ma souffrance ne sera pas vaine Mon sacrifice vous protègera De la cruauté de monde.re propre texte et me modifier. C'est facile.